Accueil Banque - Crédit Guide complet sur le livret d’épargne bancaire

Guide complet sur le livret d’épargne bancaire

Pour plus de sécurité, il vaut mieux garder ses économies en banque. Pour faire mieux, investissez dans des placements non risqués afin de générer des intérêts. En parlant de placements non risqués, il en existe plusieurs, dont le livret d’épargne bancaire.

Aussi appelé le compte d’épargne, le livret d’épargne bancaire est un compte qui a pour but la conservation de vos réserves financières. Le montant que vous déposez sur ce type de compte vous rapporte des revenus à tout moment.

Quelles sont les caractéristiques du livret d’épargne bancaire ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les intérêts qu’il génère ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Qu’est-ce que le livret d’épargne bancaire et à quoi sert-il ?

Le livret d’épargne bancaire est un compte bancaire qui permet de mettre à l’abri une partie de son argent. Il procure des intérêts sur les montants déposés. Ces intérêts sont calculés selon la durée pendant laquelle les dépôts restent sur le compte, et ce, suivant un barème prévu à la souscription à ce livret.

Les livrets d’épargne bancaire sont commercialisés par les établissements financiers. À l’opposé des livrets d’épargne réglementés, dont les rémunérations sont du ressort de l’État, celles du livret d’épargne bancaire sont déterminées par les banques.

Quelles sont les caractéristiques du livret d’épargne bancaire ?

Bien que les produits d’épargne réglementés aient les mêmes principes que les livrets d’épargnes bancaires, ils n’ont pas les mêmes caractéristiques.

Le livret d’épargne bancaire est-il assuré par l’État ?

Le livret d’épargne bancaire à des caractéristiques bien précises qui permettent de le différencier du livret d’épargne bancaire. Tout d’abord, les conditions d’un livret bancaire ne dépendent pas de l’État. Elles sont librement déterminées par les établissements bancaires qui commercialisent ces produits d’épargne. Ceux-ci ne sont aussi pas garantis par l’État. C’est plutôt le Fonds de Garantie des Dépôts et des Résolutions (FGDR). Ce dernier est chargé d’indemniser les clients à la suite d’une faillite de leur établissement bancaire. Cette indemnisation garantit 100 000 € par client et par tous les établissements bancaires.

Plafond

La rémunération du livret d'épargne bancaire

À l’opposé des livrets d’épargnes réglementés, les livrets d’épargne bancaires n’ont généralement pas de plafond. Il arrive toutefois que certaines banques fixent des limites. Le dépôt maximum qu’elles imposeront sera largement supérieur à celui exigé pour les livrets d’épargne réglementés.

Fiscalisation

Les intérêts issus d’un livret d’épargne bancaire ne sont pas exempts des impositions étatiques. Ils sont soumis non seulement aux prélèvements étatiques, mais aussi à l’impôt sur le revenu. Par défaut, les livrets bancaires sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique à 30 %. Soit à raison de 17,2 % pour les prélèvements sociaux et 12,8 % au titre de l’IR. Ce prélèvement forfaitaire est ponctionné sur le solde brut des intérêts versés.

Malgré qu’ils soient imposés, ces intérêts sont à déclarer. D’autant plus qu’ils entrent en compte dans la détermination du RFR (revenu fiscal de référence). Lequel compte conditionne l’accès à la plupart des aides sociales.

Taux

Si le taux des produits d’épargne réglementés est partout le même, ce n’est pas le cas pour les livrets d’épargne bancaires. Pour ceux-ci, le taux peut varier d’un établissement à un autre, car ce sont les établissements eux-mêmes qui les fixent.

Comment ouvrir un livret bancaire ?

Toutes les personnes qui désirent ouvrir un livret d’épargne bancaire peuvent le faire, les mineurs y compris. L’ouverture d’un tel compte ne nécessite pas trop de formalités. Il suffit juste de se rapprocher d’un établissement financier ou bancaire qui commercialise un tel produit pour y souscrire. Ladite souscription passe par la signature d’un contrat entre le client et l’établissement en question. Avant la signature du contrat, l’établissement doit informer son client sur les règles de dépôt et de retrait. Notamment le dépôt minimum et maximum (s’il y en a), la date de valeur des dépôts et des retraits. Elle doit également fournir aux clients des informations sur les rémunérations qu’ils sont en droit de percevoir.

Quelle sont rémunérations d’un livret d’épargne bancaire

Librement fixés par les établissements financiers ou bancaires, les taux d’intérêt de ces comptes épargnes bancaires ont été fortement impactés par la baisse du loyer. Les dépôts ne rapportent plus grand-chose. S’il faut effectuer le rapport de ces rémunérations à l’inflation, il est clair que les clients n’y gagnent presque rien. Au contraire, ils peuvent même perdre de l’argent. Cela s’explique par le fait que les intérêts soient soumis à une fiscalisation, contrairement aux produits financiers réglementés.

Pour attirer plus de clients, certaines banques permettent de profiter d’un rendement boosté sur quelques mois. Elles leur accordent par exemple un taux de 1 % pendant 3 mois au maximum. Hormis cela, le taux s’aligne généralement sur celui qui est proposé par le gouvernement pour les produits financiers réglementés.

Livret bancaire : Mode de calcul des intérêts

À l’instar des produits d’épargne réglementés, les intérêts des livrets d’épargne bancaires sont calculés deux fois par mois. Le 1er et le 16 de chaque mois. Les différents dépôts effectués génèrent des intérêts s’ils sont effectués par quinzaines entières. Pour cela, chaque mois est réparti en deux quinzaines : du 1er au 15 de chaque mois (inclus) et du 1- au dernier jour du même mois.

Gestion des dépôts et retraits

Dans la pratique, les retraits sont débités en date de valeur du dernier jour de la quinzaine précédente. À l’opposé, les dépôts sont crédités en date de valeur, du premier jour de la quinzaine suivante. Cette règle de calcul est moins avantageuse que lorsque les intérêts sont calculés au jour le jour. Pour cela, il faut savoir adopter des stratégies spécifiques pour différentes transactions.

Comment mieux profiter des retraits et dépôts

Voici comment s’y prendre pour optimiser les différentes opérations :

  • Retraits : effectuer les opérations de retrait le plus tôt possible dans une quinzaine. Par exemple, le 2 ou le 17 du mois en cours ;
  • Dépôts : procéder au versement des dépôts en fin de quinzaine. Autour du 14 du mois pour être inclus dans le solde de la quinzaine qui suivra. C’est-à-dire celle qui commence à partir du 16 du même mois.

Les intérêts sont crédités une fois dans l’année, et ce, en début d’année. À la fin de chaque année, les établissements financiers ou bancaires ajoutent les intérêts au capital de départ. Si la clôture du compte a lieu au cours de l’année, les intérêts déjà acquis sont aussitôt versés avec le solde du livret.

Que faire avant d’opter pour un livret d’épargne bancaire ?

Avant de vous lancer dans cette aventure, il s’avère indispensable de vous poser quelques questions. Cette étape vous permettra de vous fixer sur les placements qui correspondent le plus à vos besoins ainsi qu’à vos attentes.

Commencez d’abord par faire le point sur le budget qui est à votre disposition. Calculez par la suite le montant que vous pouvez mettre de côté tous les mois. Après cela, définissez votre objectif d’épargne ainsi que votre horizon sur lequel il va s’étendre.

Définissez enfin le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Rassurez-vous, les livrets d’épargne bancaire ne sont pas risqués. Vos fonds y sont disponibles à tout moment et vous avez la possibilité de les retirer quand vous voulez. Ce type de placement rapporte cependant peu par rapport à d’autres.

Le Plan d’Épargne Logement : Quels en sont les avantages ?

Les projets immobiliers sont des projets généralement coûteux, même quand il est question de réaliser une rénovation. C’est la raison d’être du PEL (Plan...

Comment commander une chemise personnalisée ?

La chemise est un incontournable dans le dressing d’un homme et d’une femme. Il est utilisé pour des raisons formelles, mais il permet aussi...

Le Plan d’Épargne Logement (PEL) et le Compte Épargne Logement (CEL) : quelles sont les différences ?

Le Compte Épargne Logement (CEL) et le Plan d’Épargne Logement (PEL) sont deux produits financiers réglementés. À première vue, tous deux se ressemblent. Ils...

Le plan d’épargne logement : fiscalité, taux et plafond

Le plan d’épargne logement, en abrégé (PEL), est un compte ou un produit d’épargne bancaire qui permet de conserver sereinement son argent. Cela, avec...

Le Compte Épargne Logement : taux et plafond

Le CEL est un produit d'épargne réglementé. Son principal objectif est de permettre à son détenteur d'obtenir, à terme d'une période déterminée, un prêt...

Guide complet sur le livret d’épargne bancaire

Pour plus de sécurité, il vaut mieux garder ses économies en banque. Pour faire mieux, investissez dans des placements non risqués afin de générer...

Guide Complet sur le Compte Épargne Logement

Tous les Français rêvent de bénéficier des avantages non négligeables de l’ouverture d’un compte épargne logement. Le CEL (Compte Épargne Logement) est très bien...