Alexandre-bourguignon.com » Ma societe » Comment faire une facture d’acompte ?

Comment faire une facture d’acompte ?

Pièce comptable de grande valeur, la facture d’acompte est le document qui permet à un fournisseur d’avoir une idée précise des services à assurer ou des produits vendus. Sa demande est même très courante dans plusieurs secteurs d’activité, en occurrence, celui des BTP. Elle comprend une partie de contrat de prestation ou de devis portant la signature du client. La facture d’acompte est émise lorsque l’entreprise exige un paiement partiel avant l’exécution des travaux ou la livraison des biens. Comment créer une telle facture ?

Tenir compte des mentions obligatoires

Idéalement, il est conseillé d’intégrer l’acompte au devis de prestation avant de commencer tout partenariat. À toutes fins utiles, puisqu’il s’agit d’un document financier, il doit respecter certaines normes pour être digne de foi.

Si vous vous demandez comment faire une facture d’acompte, sachez qu’il vous suffit de respecter la même réglementation que celle d’une facture classique. Les mentions obligatoires qui doivent y figurer sont donc :

  • la raison sociale de l’entreprise,
  • les coordonnées de la société,
  • le numéro SIRET de l’entreprise,
  • le nom et l’adresse du client,
  • le numéro de la facture.

Le montant en hors taxes et avec les taxes (TTC) ainsi que les taux de TVA auxquels vous êtes assujetti doivent forcément figurer sur la facture d’acompte. Pour ce qui est de la numérotation, elle est propre à chaque entreprise selon le principe retenu par cette dernière.

Tenir compte des mentions spécifiques

Bien que la facture d’acompte semble s’apparenter à la facture classique, elle a tout de même, certaines spécificités. La première mention qui lui est particulière est le terme : « facture d’acompte » qui doit impérativement y figurer.

À cette première spécificité, s’ajoute la mention : « acompte de X % sur devis n° XXX« . À défaut, vous pouvez aussi y inscrire l’expression : « acompte n° 1 de X % sur devis n° XXX ». Cette dernière inscription est de mise pour les acomptes multiples.

Choisir une facture d’acompte avec ou sans TVA

La taxe sur valeur ajoutée peut être exigible dans certains cas. Par exemple, lorsqu’il s’agit d’une prestation de services où vous êtes redevable, vous avez l’obligation de produire une facture d’acompte avec TVA. Le cas échéant, vous n’y êtes pas tenu. Que ce soit pour une facture d’acompte avec ou sans TVA, vous gagnerez à utiliser un logiciel spécialement conçu pour la cause. Un programme de facturation destiné à la réalisation d’une telle tâche vous permet de limiter au maximum les erreurs.

De même, le logiciel d’édition de facture vous permettra de gagner un temps conséquent. Il vous suffit d’insérer les informations pour que le système se charge de vous générer automatiquement votre document. Comme informations, le devis et le pourcentage de l’acompte exigé au client seront largement suffisants. Cette technique de facturation est beaucoup plus pratique et plus rapide que la rédaction manuelle.

Faire la différence entre la facture d’acompte et la facture définitive

La facture définitive est émise à la fin de la prestation ou à la dernière livraison du bien. Elle retrace toutes les factures d’acompte produites durant le processus et présente également le montant total qu’il reste à payer pour le solde. Vous devez faire la différence entre cette facture définitive et celle d’acompte. Cette dernière est incluse dans la première et la précède.